X

Le mouvement du tracement


« […] le dessin lui-même ne se voit pas. Il donne à voir ce qu’il partage, ce qu’il sépare, mais lui-même en tant que ligne pure, au fond, se soustrait à la vue : le trait se soustrait à la vue. Et donc, de ce point de vue-là, on peut dire que le dessin est une expérience singulière de l’aveuglement. » Jacques Derrida lors de sa conférence sur le dessin à l’École supérieure d’art du Havre le 16 mai 1991.

Les Forces Élémentaires est un projet démarré en 2015 et qui se compose d’une installation comportant plusieurs médium. L’originalité du projet se situe dans une installation évolutive, inspirée des phénomènes astronomiques et du réseau Internet, et dont ce site Web de dessins est l’élément central. Celui-ci est vidéo-projeté selon un dispositif particulier et s’accompagne également d’une création sonore, permettant de plonger le spectateur dans une ambiance complète en cherchant à associer son et image.
Dans Les Forces Élémentaires : dessins du passé chaque animation est une reproduction numérique d'un premier dessin dans un carnet. Toutes les animations se jouent dans des boucles infinies, nous rappelant que le dessin est une histoire de mémoire lié au passé. Ce site est comme un carnet « hybride » de dessins de recherche, possédant alors un nouveau statut dans le processus de création : celui de s’exposer.

Crédits :
Nicolas Tilly : Conception et programmation
Mathieu Tilly & Jérémie Sauvage : bande son

Site version : 1.0